Les aimants auris, un principe physique !

Aujourd’hui, preuves à l’appui, la magnétothérapie permet d’obtenir d’excellents résultats sur bon nombre de tensions articulaires et musculaires souvent chroniques et rebelles à tout traitement. Les aimants Auris pour équilibrer, hydrater, soulager.

Une action antalgique naturelle

Qu’est-ce que la magnétothérapie ?
L’usage de champs magnétiques à des fins thérapeutiques.

Coupe d'un vaisseau sanguin soumis à un champ magnétique

La loi de faraday ou comment le corps produit sa propre morphine

L’induction magnétique est un phénomène physique qui se manifeste par la production d’un courant électrique au sein d’un conducteur en mouvement dans un champ magnétique. Ce phénomène est régi par la loi de Faraday, ou «règle des 3 doigts de la main droite», qui montre dans quelle direction se produit la force électrique selon le sens de déplacement du conducteur et l’orientation du champ magnétique statique. Lorsqu’on applique des aimants sur la peau, c’est le sang, liquide conducteur en mouvement, qui est le siège de la production des charges électriques. Ce sont ces charges électriques qui provoquent la production de substances antalgiques.

Les aimants AURIS® le meilleur de la magnétothérapie

Auris a choisi des aimants néodyme dernière génération pour leurs hautes performances magnétiques, ils se déclinent intégrés dans des genouillères, ceintures, colliers cervicaux (gamme Actiflux® ou Wondermag®), ou à fixer directement sur la peau avec des adhésifs (gamme Medimag®).

Toutes ces solutions sont efficaces, il faut simplement choisir celle qui vous convient le mieux, celle que vous aurez envie d’utiliser et qui ne finira pas dans un placard.

Découvrez la gamme Medimag®

Aimants gamme Medimag®

Aimants sur une épaule

Aimants sur une épaule

Aimants sur un genou

Aimants sur un genou

Parole d’expert

Monique Vial répond
à vos questions

Que peut m’apporter la magnétothérapie ? Soulagement, souplesse et mobilité, un meilleur sommeil, une bonne hydratation, l’équilibre énergétique et bien d’autres choses...

Est-ce que ça marche ? Oui, à condition de mettre un nombre suffisant de paires d’aimants et de les garder le temps nécessaire, c’est-à-dire entre 2 et 10 jours, selon l’ancienneté, la profondeur de la douleur et votre propre sensibilité.

Comment bien choisir mes aimants ? L’aimant qui vous conviendra sera celui qui sera utilisé et réutilisé. Les aimants thérapeutiques Auris se déclinent en 2 grandes familles, la gamme Medimag qui se fixe sur la peau avec un adhésif, elle permet de traiter toutes les parties du corps mais l’usage des adhésifs peut, à la longue, s’avérer peu pratique, notamment sur le dos quand on est seul. La gamme Actiflux et Wondermag intégrent déjà les aimants dans du textile elles sont très fonctionnelles, mais une genouillère, par exemple, ne servira qu’à un genou. Quel que soit votre choix, Medimag, Actiflux ou Wondermag, la qualité et l’efficacité des aimants thérapeutiques Auris sauront vous convaincre.

Comment choisir entre les différentes pastilles Medimag ? Il en existe de 4 diamètres différents 11, 15, 15 et 32 mm de diamètre. Les Medimag 11 mm sont recommandées pour un doigt ou un orteil, les 15 mm (Super Medimag) pour un poignet par exemple, les 25 mm (Medimag Ultra) pour le dos ou l’épaule et les 32 mm (Quantum) pour les très fortes douleurs et les zones larges.

Peut-on avoir plusieurs aimants sur soi en même temps ? Oui, à titre d’exemple on peut porter la minerve et la genouillère magnétiques en même temps ou des pastilles Medimag® et dormir sur Actipol®.

Les aimants sont-ils réutilisables ? Bien sûr, que vous vous en serviez un peu ou tous les jours, les aimants Auris sont réutilisables, pour vous et vos proches.

Quelle est la durée de vie d’un aimant MEDIMAG® ? Il perd 4% de sa puissance tous les 40 ans, on peut donc dire que ce sont des aimants permanents. Cependant si la rémanence de l’aimant est pérenne, le tissu ou tout autre support finit par s’user.

Comment positionner les aimants ? Toujours par paire(s), on place la face nord repérée par un N sur la peau, on la fixe avec un adhésif puis la face sud (sans marquage) contre la peau aussi fixée avec un adhésif et ainsi de suite jusqu’à couvrir la zone à traiter. Chaque aimant sera espacé de 5 cm à 7 cm afin d’éviter qu’ils ne s’attirent et se déplacent. Attention : ne pas jouer avec vos aimants, l’aimant mémorise chaque mini-choc et finit par casser comme le ferait un verre. Ils doivent être manipulés avec précaution comme de vrais outils thérapeutiques.

Combien de temps faut-il garder les aimants MEDIMAG® ? Difficile de répondre avec précision à cette question puisque la réponse dépend de votre sensibilité à la douleur et de son ancienneté et de votre mode de vie. En général il faut compter de 3 à 5 jours pour être soulagé(e), ce temps n’est qu’indicatif, il peut être raccourci ou plus long mais dans tous les cas, le résultat obtenu vous pouvez retirer vos aimants, si la douleur revient, remettez-les.

Comment magnétiser l’eau ? L’eau magnétisée : 1 des piliers de la magnétothérapie et clef de voûte de la santé. Principe : redonner à l’eau sa structure naturelle comme lorsqu’elle a longuement cheminé dans le sous-sol soumis au champ magnétique terrestre. N’importe quelle eau ou liquide peut être magnétisé, il vous suffit de mettre le contenant (verre, bouteille, carafe, etc.) au contact d’un aimant. La durée de magnétisation dépend de la contenance et du système magnétique choisi. Compter en moyenne de 10 minutes avec l’étui bouteille à 2 heures si vous utilisez les magnets du coffret 3800.

La magnétothérapie aujourd'hui

Ce remède antirhumatismal était déjà utilisé en Chine il y a un millénaire. Aujourd’hui, discréditées par la commercialisation grand public d’appareils plus ou moins fiables, les ondes magnétiques restent néanmoins utilisées pour traiter des douleurs chroniques ou des traumatismes sportifs. On s’est aussi rendu compte qu’elles aidaient à la repousse des os, permettant d’éviter broches et greffe quand les bords d’une fracture sont trop éloignés. Cette technique, agréée par la FDA (Food and Drug Administration), aux Etats-Unis, dès 1979, n’est malheureusement pas pratiquée dans les hôpitaux français. Peut-être parce qu’on ne sait pas très bien comment agit ce signal très faible et que notre esprit cartésien se méfie des « miracles ». Apparemment, tous les tissus vivants sont stimulés par des courants électriques internes. En cas de fracture ouverte responsable d’un arrachement des nerfs, le courant ne passe plus. En l’apportant par des sources extérieures, on stimulerait donc la repousse de l’os.

Article de presse - Magazine Femina« Les ondes magnétiques pourraient aussi provoquer une vasodilatation qui favorise la circulation dans les petits vaisseaux, ce qui entraîne une meilleure oxygénation réduisant l’inflammation. »
Article de presse - Côté Santé« Ils cumulent préjugés et idées reçues mais aujourd’hui, des naturopathes, des médecins, des kiné intègrent des aimants, dans le but d’une prise en charge globale du patient. Et notamment pour soulager les douleurs. »

Elles exerceraient un effet du même type sur les vaisseaux lymphatiques, qui pourrait activer les défenses immunitaires et l’élimination des toxines.

Un rapport commandé par l’Institut national américain de la santé, recense des essais cliniques positifs pour les indications suivantes : douleurs chroniques ou postopératoires, arthrite, ostéoporose, cicatrisation de blessures, œdème, inflammation. Et des espoirs à confirmer sur le renforcement du système immunitaire et la régénération des nerfs. En France, la stimulation magnétique a droit de cité dans une indication : les dépressions graves qui résistent aux médicaments. Elle les traite sans les effets secondaires des électrochocs. Un projet européen évalue actuellement les différentes techniques de stimulation cérébrale dans cette indication : magnétique ou électrique, superficielle ou profonde.

Article de presse : Les aimants ça soigne quoi ?

Article de presse - Magazine Top Santé Les inflammations répondent particulièrement bien à la magnétothérapie, celle des tendons (tendinites) notamment. « Nous obtenons 95% de bons résultats sans aucun effet secondaire » affirment conjointement Mathieu Debain et le Dr Robert Desprez, médecin ostéopathe à Caen. […] « En général, la douleur commence à s’estomper dans l’heure, remarque de son côté le Dr Desprez. Mais je conseille de laisser les aimants en place pendant sept jours, même si la personne n’a plus mal. » […] « Ils aident à soulager les douleurs inflammatoires, celles des fractures du pouce ou encore des entorse », constate le kiné (Mathieu Debain). […] Dr Desprez : « C’est efficace sur les lombalgies, les dorsalgies, les cervicalgies et sur toutes les douleurs paravertébrales du rachis (lumbago) ». La mise en place est très simple : le médecin cherche le point douloureux, appelé le point gachette, et pose les aimants de part et d’autre. Positionnés sur les muscles du cou, les aimants permettent aussi de soulager les céphalées de tension, des maux de tête dont l’origine est cervivale. La magnétothérapie est utile pour soulager les troubles musculo-squelettiques (TMS). […] Dans les pathologies chroniques comme les capsulites d’épaule ou les sciatiques récidivantes […] En prévention des œdèmes […]

Extrait de l’article D’Isabelle Blin dans Top santé n°263 (août 2012)